La règle numéro 1 du Modern Marketer

Quel est le principe le plus important à suivre pour réussir dans le Marketing aujourd’hui ?

Faut-il regarder l’épisode 10 de la saison 3 de l’excellente série « Halt and Catch Fire » qui relate la naissance de l’informatique et du web pour devenir le parfait Modern Marketer ? Nan, c’est pas ça, faut pas exagérer non plus, faudra lire tout l’article! 😉 [Mais pour comprendre l’histoire d’Internet #MustSee]

Ce billet n’était pas du tout prévu dans mon Content Marketing Plan mais quelque chose m’a vraiment choqué cette semaine et je voulais le partager avec vous…

Alors, la philosophie que devrait avoir tout Modern Marketer aujourd’hui, ce n’est pas moi seulement qui la promeus depuis longtemps, mais aussi :

    • le Rédacteur en Chef Adjoint du magazine de référence dans le Marketing, la Communication, les Médias et le Digital, Stratégies, Gilles Wybo,

  • et le grand penseur et blogueur de l’e-santé et de la transformation digitale de la biologie et de la médecine, Jean Michel Billaut.

J’ai eu la chance d’avoir eu cours avec ces cinq personnes cette semaine dans le cadre de mon MBA Digital Marketing & Business créé par Vincent Montet (qui a aussi fondé la première formation en marketing et commerce sur internet, il y a 20 ans, et membre du board des deux assos professionnelles de référence dans le digital, l’ACSEL et l’IAB France, rien que ça !).

Pourquoi cet article au lieu d’aller faire les soldes ?

Ce qui m’a beaucoup surpris, c’est la cohérence des discours de ces cinq intervenants prestigieux avec des parcours différents, sans aucune concertation entre eux bien évidemment, qui nous ont transmis exactement les mêmes messages, avec leurs propres mots certes, dont un principe en particulier qui doit apparemment guider la carrière des Digital Marketers, ou tout simplement, Marketers, car aujourd’hui ces deux termes devraient être synonymes, un Marketer ne pouvant ignorer le digital sous peine de se faire disrupter rapidement et mis sur le banc ces prochaines années ou ces prochains mois…

Ce principe est simple mais il n’est pas évident pour tout le monde. En particulier pour les Marketers à l’ancienne, issus des médias traditionnels comme moi (Presse, Radio, Télévision,…) et qui raffolaient des « plans marketing » sur plusieurs mois, voire plusieurs années 😉 Aujourd’hui, les marketers sont obligés de fonctionner aussi en mode agile (comme les éditeurs de logiciels ou les startups numériques) avec des mises à jours de leurs stratégies multicanales ou omnicanales en temps réel ! 🙂

Digital Darwinism

La règle numéro 1 pour tout marketer aujourd’hui sur laquelle s’accordent apparemment les leaders du digital est la conséquence d’un concept que j’aime beaucoup, développé par un de mes penseurs fétiches et qui like parfois mes tweets (mon moment #ShowOff hihi), Brian Solis : le Digital Darwinism. Sébastien Imbert (CDMO Microsoft) m’a d’ailleurs demandé de définir ce concept pendant sa Master Class mais j’ai bien fait de le laisser faire ! haha Parce qu’il a réussi à définir ce concept précieux en une seule phrase en français : le Digital Darwinism c’est « quand la société et la technologie changent plus vite que votre habilité à vous adapter ». On ne pouvait pas mieux le dire, Sébastien !

Les MOOC

« S’adapter ou mourir ». C’est ça le Digital Darwinism. Et pour faire face à cela, il convient de mobiliser son EQ (intelligence émotionnelle). Dans l’étude de la Transformation des Métiers du Marketing et de la Communication, publiée récemment par l’IAB France, les capacités d’adaptation ont été soulignées comme essentielles pour réussir en tant que Modern Marketer.

Gilles Wybo l’a d’ailleurs justement rappelé durant sa Master Class :

De nouvelles compétences apparaissent tous les ans (qui se transforment ensuite en métiers à part entière), comme en 2016 : l’UX Design, le Design Thinking et le Marketing Automation par exemple.

Et pour cela, les MOOC (Massive Open Online Course) sont une excellente façon de se former ! Ils sont de surcroît reconnus de plus en plus souvent par les recruteurs (notamment les certifications de Google, HubSpot et Marketo recommandées par les profs que j’ai eus cette semaine).

La veille digitale

Faire sa veille digitale quotidienne est aussi devenu un facteur clef de succès et indispensable au professionnel du numérique selon les boss du HUB Institute, Vincent Ducrey et Emmanuel Vivier, et Jean-Michel Billaut.

Je pensais être à la pointe des nouvelles technologies mais j’ai été surpris qu’une personne d’un certain âge et retraitée comme le grand Maître Billaut nous apprenne tellement de choses en si peu de temps sur les dernières innovations qui vont révolutionner notre société ! D’ailleurs, suivre des blogs et des profils sur les réseaux sociaux d’influenceurs qui postent régulièrement sur votre domaine de spécialité (comme le Marketing Digital), cela est nécessaire mais pas suffisant pour un Modern Marketer !

La culture geek

Selon l’étude #TDmétiers de l’IAB et les intervenants de cette semaine au MBA DMB, la culture geek est aussi une compétence devenue indispensable à tout Modern Marketer ! Il est devenu essentiel de se tenir au courant des dernières tendances et innovations technologiques dans les jeux vidéos, le gaming mobile, l’IoT, le Cloud, le Big Data, le 3D Printing, la Blockchain, la Réalité Virtuelle, la Réalité Augmentée, l’Electronique domestique (en particulier les avancées dans la reconnaissance vocale et l’intelligence artificielle avec Amazon Echo ou Google Home), la robotique, les applications mobiles, etc. Pour Sébastien Imbert, « le Modern Marketer est un API Marketer » (c’est-à-dire un marketer capable d’intégrer à sa plateforme CRM tout un écosystème martech avec les dernières innovations technologiques et apps pour desktop, laptop, tablette, mobile et objet connecté).

La règle n°1 pour devenir le parfait Modern Marketer est…

Vous l’aurez compris, c’est : S’informer et se former, encore et toujours. #AlwaysLearning

J’ai vraiment compris ce principe lorsque j’étais consultant à Accenture (le leader mondial de la transformation digitale et du conseil en management et technologie) et qu’on m’obligeait à faire des heures et des heures d’e-learning et de formation sur le digital et la gestion de projet tous les mois !

Pour Gilles Wybo (Stratégies), les connaissances en digital doivent être mises à jour au moins tous les trois mois.

C’est pour cela que j’ai créé DigitalMarketer.fr, outil de veille digitale et d’autoformation pour le Modern Marketer.

D’abord pour mon plaisir personnel ! 🙂 J’ai tout centralisé sur un outil (mon Social Wall) pour faire ma veille.

Et puis aussi pour partager ma veille avec vous. Car comme dirait Sébastien Imbert :

« The more you share, the more you grow ».

Ou comme dirait Vincent Montet :

Il ne vous reste donc plus qu’à suivre :

… Et vous deviendrez alors un Modern Marketer encore meilleur ! Promis ! 🙂

Attention : Si vous ne le faîtes pas, cela pourrait être considéré comme une faute professionnelle !

😉